Les savoir-faire : Fabrication

Une fois le design établi et la coupe laser des panneaux effectuée, les laizes ou panneaux sont assemblés et collés afin de respecter parfaitement la forme de chaque pince donnant sa forme à la voile. Photo fv1

Après avoir fait « voler » la zone pour s’assurer qu’aucun défaut ou décalage n’apparait, les laizes sont cousues en double ou triple coutures zig zag multi-points (4 steps) avec un fil polyester contrastant traité contre les UV. Ici, pas de coutures zig zag simple.

Puis, vient l’étape du marquage. Nous précisons le contour exact conformément aux cotes de jauge et aux mesures prises sur le bateau, positionnons les ris, les goussets de lattes, les renforts, la coupe en retrait du point d’amure, etc.

Suivent tous les détails de fabrication. C’est l’étape la plus longue :

  • Découpe et application des renforts radiaux « teardrop » avec renforts de liaison entre les ris
  • Bandes de ris, réduisant la surface de la grand-voile
  • Bandes de visualisation de creux, permettant de voir l’effet des réglages
  • Nerf de chute et de bordure, permettant de régler et d’empêcher le faseyement
  • Ralingues renforçant le guindant des voiles
  • Gaines de guindant, de chute et de bordure
  • Goussets de lattes renforcés
  • Têtières en aluminium anodisé avec coulisseaux métalliques enduits, sans friction
  • Bandes de protection anti-UV éventuelles
  • Fenêtres de penons et de visibilité
  • Coulisseaux sanglés et cousus à la main avec renforts demi-lune
  • Taquets coinceurs ou velcro pour chaque nerf et à tous les ris
  • Oeils Rutgerson posés à la presse pour point d’écoute, ris et Cunningham
  • Anneaux sanglés aux point d’amure, et point de drisse sur génois
  • Penons permettant de visualiser l’effet de l’écoulement laminaire
  • Insignes du bateau
  • Numéros de course
  • Sac nylon robuste à cordon